DIY – Mes (premiers) petits carnets

Comme tous les ans pour la rentrée, j’ai été totalement torturée par les (jolis) petits carnets qui fleurissent en papeteries. Il faut dire que j’adore tout noter : les bons mots, les jolis mots, et si je peux coller des images récoltées ici et là, c’est encore mieux. Mais pas question de céder à l’appel du nouveau carnet, car en dépit de mes efforts, il reste tout un tas de choses inutilisées dans cette maison. Tout ce qui encombre les placards doit être utilisé en priorité. A commencer par des rames et des rames de papier qui remplissent une étagère du bureau. Pourquoi ? Parce qu’en 2006, lorsque j’ai créé ma première entreprise, j’étais partie dans une optique conso responsable. J’ai investi dans du papier recyclé et recyclable à gogo. Sauf que voilà… le papier pour mon imprimante était inutilisable : il absorbait des quantités d’encres invraisemblables, et je n’imprimais rien de lisible. J’ai donc changé de marque et depuis, ces rames inutilisables encombrent une étagère de placard. D’un autre côté, j’accumule aussi les magazines prends-soin-de-toi, qui sont superbes mais qui s’empilent vite. Je me suis dit que c’était donc une belle occasion de refaire mon stock de petits carnets en testant la « fabrication maison ». Vu que je n’ai pas tellement de temps pour une opération DIY en semaine, j’ai opté pour du facile & rapide !

Pour réaliser ces petits carnets, j’ai récupéré un poster issu du magazine FLOW que j’ai découpé pour réaliser les couvertures (le format colle parfaitement pour un carnet A5).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien entendu, il est possible d’utiliser un papier légèrement rigide pour réaliser la couverture.

NB : les dimensions d’un carnet A5 sont 14,5 x 21 cm. L’idéal est de prévoir une marge afin que la couverture soit légèrement plus large que les feuilles du carnet.

Pour les feuilles, j’ai donc utilisé du papier A4 plié en 2 (24 et 30 pages en fonction du carnet).

La réalisation du carnet est super simple !

1 – Positionner la liasse de feuilles dans la couverture en alignant bien la pliure des feuilles sur la pliure de la couverture (fixer avec des trombones permets de mieux manipuler l’ensemble).

2 – Récupérer une vieille gomme qui a vécu. Elle va servir de support pour agrafer le carnet. On la positionne sous la pliure, à l’endroit où on va poser l’agrafe. On ouvre ensuite l’agrafeuse et… on agrafe, bien sûr ! Ensuite, on retire la gomme et il ne reste plus qu’à replier l’agrafe à l’aide de ciseaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Et voilà : 3 petits carnets express dans lesquels coller, noter et collectionner.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s