Ballet Beautiful aka Un Cours avec la coach de Natalie Portman

Aujourd’hui, je te partage mon feedback sur Ballet Beautiful !

Ballet Beautiful : c’est qui, c’est quoi ?

Mary Helen Bowers a passé dix ans au sein du prestigieux New York City Ballet, avant de créer son programme d’entraînement : Ballet Beautiful. L’idée est simple : il s’agit d’un entraînement inspiré de la danse classique. Son fait d’arme le plus célèbre : avoir entraîné Natalie Portman pendant la préparation de Black Swan. Et depuis, les célébrités ne jurent que par elle (les fameux Anges de Victoria’s Secrets sont ses plus grandes fans).

Ballet beautiful : comment ça fonctionne ?

Le programme est composé de cours sous forme de vidéos. Lors de ton inscription, tu choisis le type d’exercices que tu souhaites faire (tu peux par exemple choisir un travail ciblé bras/abdos, fat blaster, jambes/fessiers ou full body) et la fréquence à laquelle tu souhaites t’entraîner (d’1h30 à 6h par semaine). En fonction de quoi le site te génère un entraînement personnalisé, avec une série d’exercices différents pour chaque jour de la semaine.

Ballet Beautiful : mon expérience

Petit point sur le contexte… J’habite en zone rurale option « montagne » et j’ai un emploi du temps compliqué. Du coup, trouver des cours de yoga qui collent, c’était bien galère. Heureusement, les américains sont plus branchés cours en ligne que nous autres frenchies, et j’ai pris pendant quelques temps des cours de yoga particulier en live via Skype avec une prof californienne. Après quoi, j’ai testé (mais pas approuvé à 100%) la plateforme française Yoga Connect. Bref : je suis assez familiarisée avec les cours en ligne, en live ou en différé.

Avertissement : Si ce n’est pas ton cas, tu peux galérer sévère.

Surtout si tu n’as jamais fait de danse auparavant. Il y a principalement 3 lacunes dans les programmes (au demeurant excellents) conçus par Mary Helen Bowers :

  1. En ballerine qui se respecte, elle a son petit vocabulaire spécifique (les fameuses positions, de la première à la sixième, et autres « arabesques », « port de bras » etc) qui ne parlent absolument pas à une personne qui n’a pas fait de danse… malheureusement, elle ne pense pas à expliquer les termes (et les techniques) aux néophytes
  2. En ballerine qui se respecte, elle est en pleine forme et elle ne pense pas à mettre en garde les utilisateurs… or, comme la majorité des exercices sont assez exigeants, les néophytes s’exposent à une blessure intempestive
  3. En ballerine qui se respecte, elle s’exerce quotidiennement depuis des années. Autant dire que les échauffements et les étirements sont réduits à leur strict minimum. Et le minimum, c’est clairement pas assez.

A ce jour, j’en suis à deux mois d’entraînement « virtuel » (avec des courbatures bien réelles quand même !). J’ai opté pour l’option full body de 5/6 heures par semaine. En dépit de ma silhouette toute ronde, ce n’est pas ma seule activité physique (faudrait que je revois mon plan d’alimentation mais comment dire… j’ai pas envie :p !). Il arrive donc que je fasse l’impasse sur la séance du jour une à deux fois par semaine.

Bilan de ces 2 mois…

Je suis super fan. J’avoue que j’en bave gravement plus pendant ces séances que pendant mes cours de cardio ou de fitness habituels en live 😀 ! Mais je trouve aussi que les résultats sont beaucoup plus impressionnants (pour moi, c’est surtout au niveau de la musculature des bras que ça a été frappant !). Il y a aussi un effet assez radical sur la posture (quand tu bosses comme moi devant un PC, c’est flagrant).

Les conseils que je serais tentée de te donner si tu veux te lancer :

  1. Si tu n’as jamais pris de cours de danse, commence par un cours de ballet en live, histoire de connaître les bases et surtout, la technique qui va avec (pour éviter les blessures bêtes et méchantes). C’est bien aussi d’avoir un.e prof et une vraie barre pour te familiariser avec ce type d’exercices.
  2. Ne sous-estime pas l’intensité des exercices : Mary Helen Bowers a tout compris à Instagram. Elle soigne les tenues, les ambiances… mais elle te fait bosser pour de vrai. Alors, les jours où tu es crevée, mieux vaut zapper ses exercices (ou tu t’exposes là aussi à une blessure)
  3. Ne te contente pas des étirements proposés dans chaque vidéo. Si tu pratiques le fitness, les étirements auxquels tu es habituée ne sont pas forcément suffisant. Si tu ne connais pas d’étirement spécifique au ballet, farfouille dans les vidéos disponibles dans la librairie en ligne : il y a quelques vidéos qui leur sont entièrement consacrées.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s